samedi 20 décembre 2008

éloge de la pauvreté


L'oiseau est libre et vole vers le soleil couchant. Pourquoi vouloir le posséder? La terre est libre et n'appartient à personne. Pourquoi vouloir acheter un bout de terrain et y construire sa maison? Un site géographique est magnifique, aussitôt, il se trouve un promoteur ou un acheteur pour imaginer installer un complexe hôtelier ou une propriété privée.

Pourquoi vouloir posséder la terre? Dans la tombe, nous n'emportons rien. Tout ce que nous avons cru AVOIR nous échappe définitivement et du reste, avions-nous tant que cela besoin de posséder toutes ces choses?
Vouloir posséder alourdit l'homme. Son esprit n'est plus libre, il devient avide, soupçonneux, querelleur. L'être n'est pas dans l'avoir.
C'est tout bête et pourtant tout simple.
Nous serions bien plus heureux de ne rien avoir. Plus heureux et plus libres.
Alors, vivons certes au milieu des choses qui composent notre vie mais n'en soyons pas esclaves. Elles ne nous appartiennent pas, pas plus qu'elles ne doivent nous emprisonner.

1 commentaire:

mystère a dit…

Oui, c'est ça surtout ne pas être esclave des choses, mais ce que je trouve le pire dans notre société actuelle c'est le gaspillage et le manque de partage, Pierre Rabhi (que de merveilleux moments t'attendent à la découverte de ses livres !) par exemple le répéte souvent, la terre posséde suffisamment de ressources pour nourrir tout le monde si seulement une petite partie de l'humanité ne s'accaparait pas les terres, les richesses des autres pour s'empiffrer. Mieux vaut peu de choses mais belles, avec une âme et réalisées dans les meilleures conditions possibles. Des objets qui "élèvent" ceux qui les créent et ceux qui les possédent.