samedi 9 mai 2009

J'ai compris depuis quelques années que je travaille avec les forces vives de la Nature. Le jardin est ce qu'il est dans un partenariat avec les énergies de la Nature.
Peu de personnes le ressentent, mais ce n'est pas le jardinier qui commande. Le jardin enseigne les gestes, les actions les plus appropriées. Le fait, l'option, s'imposent comme étant la meilleure manière d'agir.
Les végétaux n'ont jamais été aussi beaux, je ressens leur pleine santé, leur force, leur puissance de vie. Une sorte d'équilibre s'installe dans le jardin, il est beau, les plantes y vivent bien. Cela se voit
Mais ma réflexion venait d'un tout autre cheminement...
On voudrait que l'évolution de l'homme soit magnifique, spirituelle, harmonieuse... On sait bien que ce n'est pas le cas, mais on espère en l'avenir, on y croit...
Or, depuis que le monde des humains est venu à la Conscience, bizarrement, je n'ai pas le sentiment que nous en prenions le chemin, loin s'en faut!

Dans les années 80, un sage japonais, Masanobu Fukuoka, a voulu enseigner aux hommes la meilleure façon de cultiver. "La Voie du retour à la Nature" pointait du doigt les mauvaises pratiques agricoles qui ne mènent qu'à un appauvrissement des sols et à une désertification. Déjà en 1974, il démontrait l'absurdité de nos comportements dits "modernes". On voit ce que ça donne aujourd'hui, vingt à trente ans plus tard...!
Quand je relis les témoignages de ces précurseurs géniaux des Jardins de Findhorn, je me demande, tout comme pour Fukuoka, pourquoi leurs idées, leurs façons de vivre et de cultiver en harmonie totale avec ces forces de la Nature, ne se sont pas répandues d'une manière générale dans le monde...
En dehors de toute forme de religion, l'esprit profond de l'homme est là et cependant, nous nous en éloignons considérablement (à part quelques uns, mais ce petit nombre ne suffit pas au regard de la masse)

Il en est de même pour la pensée, la spiritualité. Nous n'avons pas progressé. Quand on relit les textes des anciens sages, aussi loin que l'on remonte, nous retrouvons les mêmes dénonciations, les mêmes alertes, les mêmes espoirs... déçus (?).
En ce qui concerne la religion chrétienne, les religieux n'ont pas suivi Jésus, ils ont fabriqué leurs dogmes, leurs doctrines. L'enseignement d'origine est déformé, recouvert d'oripeaux qui l'étouffent et l'empêchent de rayonner. C'est certainement ce qu'on peut constater dans les autres religions.

L'écologie est devenue à la mode et pourtant, nos comportements ne sont pas en accord avec le véritable respect de la Nature.
On se refuse à une quelconque restriction :
L'eau potable est devenue un problème, mais on ne changera pas nos façons de faire, non, on va puiser de plus en plus profondément dans les nappes phréatiques.
Les terres agricoles sont une richesse incomparable dont on aurait bien besoin dans le futur mais on préfère les sacrifier à l'urbanisation.
Les voitures, les transports routiers, créent des difficultés d'engorgement, de pollution, mais il n'est pas question de se priver une seconde de nos sacro-saints véhicules!
Il ne manque pas d'exemple de la sorte.
Je ne crois pas à un retournement de situation, à une évolution positive et, pour en parler avec des spécialistes du climat, je sais qu'ils partagent cette constatation. On ne veut pas affoler les populations et de fait, les répercussions ne sont pas visibles immédiatement, pas encore et pas d'une manière générale. Alors, on continue! On fait semblant de croire à notre invulnérabilité, à notre supériorité.
Et celui qui ose dire la vérité est "exécuté", condamné au silence, ou du moins à un discours édulcoré (véridique!), c'est de mauvais aloi de paraître pessimiste :
Restons politiquement et idéologiquement corrects!

6 commentaires:

mystère a dit…

Dis donc le site Terre sacré ça réveille ! Merci de nous le faire connaître, ce qui est fou c'est que malgré toutes les infos que nous avons à notre époque ça ne nous interpelle pas plus que ça. C'est surement parce que l'information ça n'est pas suffisant, ce n'est pas concret. Ce qu'il faudrait c'est que les gens puissent s'arréter de courir pour ressentir les choses, la Terre, les énergies, réfléchir par eux-mêmes, qu'ils puissent se resituer dans l'univers, repenser leurs rôles sur la Terre en tant que terrien...

Bee a dit…

Je suis contente que tu sois allée visiter ce site, je suis abonnée aux nouvelles de Terre sacrée et c'est vrai que ça fait prendre conscience de beaucoup de choses...

MUTTI a dit…

Merci Bee pour avoir signalé le site de Terre sacrée... Je l'avais noté sur "mutti'intercréactions mais comme j'ai supprimé ce blog... je continue cependant à recevoir aussi, leurs nouvelles...

lungtazen a dit…

Il ne faut pas attendre la réalisation d'un idéal, mais y participer modestement et patiemment, le jardinage est en effet un moyen, dénoncer sur un blog un autre complémentaire

bon courage

chaleureusement

Lungtazen a dit…

Il ne faut pas attendre la réalisation d'un idéal, mais y participer modestement et patiemment, le jardinage est en effet un moyen, dénoncer sur un blog un autre complémentaire

(je republie sous l'identité blogger car je ne vois pas mon commentaire)

eipho a dit…

Très bon texte *